retour sur le weekend Youcat en octobre


En ce mois d’octobre, où nous faisons mémoire des saints anges gardiens,

La journée du samedi a commencé avec un tour d’horizon dans la Bible. Force est de constater que les créatures angéliques sont partout, depuis la Genèse, (l’ange chassant Adam et Eve du paradis après le péché originel) jusqu’au livre de l’Apocalypse (un ange montrant à Saint Jean la Jérusalem céleste), en passant par les livres des prophètes Daniel, Ezéchiel, Isaïe, les Evangiles, les actes des apôtres…
 Le rythme du weekend est lancé !
Don Paul leur a donné un premier enseignement sur la nature des anges, « ce qu’ils sont ». Ce fut tellement passionnant que Nathanaël confie : « Je  n’a pas vu le temps passé… » C’est bon signe se dit sœur Catherine. Mais elle voit que le temps passe et qu’il est plus de 19h30, alors place à la dégustation du jus de pomme du verger des sœurs, un festival de pizzas dans les assiettes pour la joie des nouveaux, suivie de  la veillée  festive : les équipes doivent mettre en scène différentes situations  possibles que peuvent rencontrer leurs anges gardiens. Là leurs imaginations ne manquent  pas d’idées. 




Tout y passe : l’ange gardien qui retire une peau de bananes sur le chemin de son protégé insouciant de l’obstacle, lui dit : « tu pourrais quand même me dire merci » bien entendu le protégé ne l’entend pas, mais le public lui réagit tant la situation est drôle parce que sans doute vraie…
Une autre situation, un conducteur cherche une place pour se garer et demande de l’aide à son ange, celui-ci lui trouve une très belle place et au lieu d’un merci il reçoit de son protégé : « Mon ange, ne te dérange plus pour moi, j’en ai trouvé une ». Encore une fois le public réalise qu’il en fait autant... Toute la soirée a été semée de rires et de joie, chacun découvrant les talents de comédiens chez les autres et chez lui-même.
Enfin, prenant la parole librement, quelques uns ont témoigné des moments de leur vie où les anges gardiens ont  agit de manière perceptibles et forte : untel a été protégé de manière inexpliqué lors d’un accident de voiture sur autoroute, une autre raconte qu’ au cours d’un voyage dans un pays étrangers combien a elle mesuré la protection du ciel dans ses démarches forts compliqués pour trouver son chemin.

Le lendemain,  après l’office des laudes, le groupe a pris le temps de se préparer à la messe dominicale en lisant et méditant les lectures de la messe. Là encore, sr Catherine fut très édifiée par la richesse des partages des jeunes. Chacun exprimant à son tour sur un verset de la Parole de Dieu, en quoi cela le touche, ou l’interpelle. C’est ainsi préparé que la messe avait une saveur nouvelle. Durant l’homélie, certains se lançaient des regards complices, car le prêtre appuyait sur le même verset partagé. L’Esprit Saint souffle fort dans les cœurs.
Après un repas rapide, Don Paul rejoint le groupe pour donner le deuxième enseignement sur la mission des anges. Au grand étonnement de certains, Don Paul affirme vigoureusement que les anges agissent de l’extérieur, sur les sens, sur l’imagination, contrairement à la grâce de Dieu qui opère à l’intime du cœur humain. Les purs esprits influencent le monde des hommes par des suggestions. Selon la bonté ou la malice des anges, on les qualifiera d’inspiration ou de tentation. Mais en définitive, c’est la liberté humaine qui pose le choix de l’acte. Cependant, la nature humaine ayant été blessée par le péché originel, n’a pas toujours la force de suivre les inspirations vertueuses et de résister aux tentations démoniaques. Alors la grâce de Dieu vient au secours de notre faiblesse, par les moyens des sacrements. A la question : comment discerner l’inspiration de l’Esprit Saint et l’inspiration qui nous vient de notre ange ? Don Paul nous dit qu’il n’est pas facile de trancher, ni utile, car l’ange est un ministre, au sens de serviteur qui dispose l’âme à recevoir l’Esprit Saint, tout comme le prêtre ministre dispose les âmes à biens vivres les sacrements.
Fort de cet enseignement, les jeunes se sont retroussé les manches pour réaliser de leurs dix doigts une icône d’un ange qu’ils auront la joie de placer dans leur coin de prière personnelle.
Nombreux demandent à quant la prochaine rencontre. 

Ce sera les 22 et 23 décembre  à la rencontre des sœurs âgées de la Miséricorde à Sées. Aventure à suivre…